Les cellules adipeuses, thérapie de demain ?

mercredi 4 mai 2005

Longtemps considéré comme un simple organe disgracieux de stockage des lipides, le tissu adipeux se révèle être un véritable réservoir de cellules souches, capables de donner naissance à des cellules cardiaques, vasculaires, osseuses, musculaires...
Les tissus adipeux représentent environ 10% du poids d’un individu sain et jusqu’à 50% chez un obèse ; leur prélèvement ne présente pas de problème éthique.

En injectant des cellules souches de tissu adipeux humain, des équipes de chercheurs du CNRS et de l’Inserm ont réussi à régénérer des cellules musculaires humaines, sans réaction de rejet. Ces travaux représentent un réel espoir dans le traitement des pathologies musculaires.

Plus de détails avec le communiqué de presse du CNRS

Contact chercheurs au Centre de biochimie, Institut de recherches Signalisation, Biologie du Développement et cancer (CNRS - Université de Nice) :
Christian Dani - dani@unice.fr
Tel. 04 92 07 64 36