La prospective, une posture toujours plus pertinente et plus utile que jamais !

vendredi 1er janvier 2016

Mais qui donc veut nous faire croire que la Prospective n’aurait plus d’avenir ?

A force d’entendre ça et là que l’accélération des changements nous empêche de les anticiper, que la veille contre toute attaque terroriste s’avère inefficace, que la terre et son climat échappent à toute régulation, on en viendrait presque à penser que la prospective est devenue obsolète.

Certains prospectivistes s’interrogent sur le renouveau de la Prospective. A-t-elle été suffisamment innovante dans ses méthodes ? Manquerait-elle d’imagination ? Aurait-elle tellement vieilli ? Heureusement, ces questions passéistes n’intéressent pas du tout les décideurs en quête de solutions pour l’avenir.

Je crois particulièrement aux valeurs et aux vertus de la prospective : voir plus loin que l’horizon et anticiper autrement les possibles, identifier ensemble les facteurs d’amélioration d’un quotidien partagé à l’échelle planétaire, rendre la jeunesse mondiale actrice de son devenir afin qu’il soit durable et vivable pour tous.

Si les détracteurs de la Prospective s’insurgent contre l’absence, voire l’inexistence de rapports d’évaluation des études prospectives, je ne vous citerai que deux recherches afin de contre carrer ces allégations. Je les connais bien pour les avoir menées au cours de ces dix dernières années.

Le premier exemple de recherche de prospective avérée est une réflexion sur le luxe en 2010 que j’ai conduite au Conservatoire National des Arts et Métiers qui fit l’objet d’un ouvrage intitulé Le luxe dans tous ses états paru chez Economica en 1999. Les résultats ont été confirmés en 2010 par les faits attestant du " à chacun son luxe" du XXIe siècle.

La seconde exemple de recherche de prospective avérée est une réflexion que j’ai animée avec Xavier Godinot d’ATD Quart Monde en 2003 chez Futuribles et dont les résultats ont été, eux aussi, confirmés bien tristement cette année et repris sur le site du Sénat dans un article intitulé " Comment enrayer le cycle de la pauvreté ? Osons la fraternité ! " :

Non, la prospective n’est pas morte, elle est bien vivante et le sera plus encore demain grâce au travail d’intelligence collective mené en réseau par les acteurs internationaux de la prospective. Je pense bien sur au réseau du Millennium Project dont Prospective Foresight Network est le nœud français depuis treize ans déjà.

La prospective que je pratique n’a pas peur des changements, ils lui sont consubstantiels. Elle bricole avec rigueur, ne se prend pas trop au sérieux consciente de la multiplicité des paramètres qu’elle ne maîtrise pas toujours. Elle est créative, inventive, enthousiaste et toujours participative. Elle est à l’écoute des êtres porteurs d’avenir.

En ce mois de janvier, je vous souhaite une très belle et joyeuse année 2016.

Dr. Saphia Richou
Présidente de Prospective Foresight Network
www.prospective-foresight.com
Millennium Project French Node
www.millennium-project.org