Futuribles : les valeurs des européens - les tendances de long terme

jeudi 17 juillet 2003

Quelles sont les valeurs qui animent les Européens, les incitent à choisir telle option plutôt que telle autre, à agir dans telle direction plutôt que dans une autre ? C’est là la question récurrente sur laquelle bute le prospectiviste lorsqu’il cherche à comprendre la dynamique à long terme de nos sociétés, lorsqu’il s’efforce d’appréhender les futurs possibles en tenant compte de l’impact, sur le système, des décisions et des comportements humains.

Les enquêtes sur les valeurs des Européens réalisées à l’initiative de la Fondation pour l’étude sur les systèmes de valeurs en Europe (European Values Survey), et par Arval (Association pour la recherche sur les systèmes de valeurs) pour la partie française, constituent à cet égard un outil précieux.

D’autant plus précieux qu’elles sont répétées à l’identique, à intervalles réguliers, et que nous disposons maintenant de trois vagues d’enquêtes, réalisées en 1981, 1990 et 1999, couvrant donc une période de presque 20 ans et désormais menées dans plus de 30 pays allant de l’Atlantique à l’Oural.

Ainsi disposons-nous d’un matériau unique qui nous permet de procéder à des comparaisons dans l’espace, et notamment à des analyses comparatives entre pays, et dans le temps ; matériau qui, sous réserve que les données soient exploitées judicieusement, doit notamment nous aider à identifier les tendances lourdes d’évolution, les similitudes et différences entre pays, les processus de convergence ou de divergence qui sont à l’oeuvre en Europe. Mieux encore : en procédant à une analyse causale des évolutions observées et à un traitement des données à l’aide d’analyses factorielles, ces enquêtes permettent d’explorer comment fonctionne de manière générale le « système des valeurs », quelles sont les variables les plus discriminantes et pourquoi certaines valeurs sont pérennes tandis que d’autres sont sujettes à des changements plus rapides.

Au-delà des tendances lourdes bien connues telles que la montée du postmatérialisme et de l’individualisation, ce numéro spécial nous éclaire sur nombre de tendances et, plus encore, sur des mécanismes fort intéressants quant à la manière selon laquelle les Européens réagissent ou proagissent ou, plus exactement, sont enclins à le faire.

N’oublions pas, en effet, qu’entre les valeurs telles qu’elles peuvent ici être analysées et les comportements, il peut y avoir un écart important. Nos modes de vie sont en effet le fruit d’un compromis en permanence évolutif entre, d’une part, nos valeurs et la manière selon laquelle elles s’expriment ; d’autre part, le contexte socio-économique général dans lequel nous nous intégrons, les opportunités et les contraintes qu’il offre et oppose à la satisfaction de nos désirs.

Hugues de Jouvenel

Pour commander l’ouvrage : http://www.futuribles.com